Loin de Tout / Tome 1

loin de tout.png

Sans titre

Avis

Ici, on va suivre l’histoire de Camryn et Andrew. Camryn a vécu pleins de bouleversements dans sa vie. Un jour, elle se dispute avec sa meilleure amie, et décide de partir. Dans, le bus, elle fait la rencontre d’Andrew.

Au début, j’ai été agréablement surprise par l’histoire. Le fait que l’héroïne plaque tout pour se retrouver, j’avais envie de faire comme elle. Lorsqu’Andrew débarque, c’est devenu plus palpitant. Mais dès la première scène sexuelle, mon « excitation » est retombée comme un soufflet. Je n’ai pas compris le pourquoi du comment. Du coup, j’ai été beaucoup moins prise par ma lecture qu’au départ … jusqu’à cette fin émouvante. On ne s’y attend pas du tout.

Les deux bémols que je peux reprocher à cette histoire, ce sont les scènes érotiques, qui n’ont pas besoin d’être décrites, et une fin trop brutale, même si elle est merveilleuse.

Comme dans plusieurs romans, j’ai détesté la meilleure amie, que j’ai trouvé égoïste, et accro aux mecs. Par contre, j’ai adoré les personnages principaux, et surtout Andrew. Je considère Camryn comme une copine. Elle est sympa, drôle, ne se laisse pas faire et douce. Andrew est plutôt un bad boy sympa, drôle, blagueur, grande gueule et adorable. Bref, un coup de cœur pour lui.

J’ai aimé connaître les sentiments de chacun grâce à la découpe des chapitres. Soit 1 chapitre sur 2 sur Camryn (et l’autre sur Andrew), ou un chapitre divisé en 2. L’histoire est donc plus complète comme ça.

En résumé, j’ai beaucoup aimé l’histoire dans l’ensemble, même si j’ai bloqué sur 1/3 du récit.

Publicités

Maeve Regan / Rage de Dent / Tome 1

Maeve.png

Sans titre

Mon avis

Maëve est le genre de jeune femme à se mettre en colère très rapidement. Malgré son tempérament de feu, elle est complètement bouleversée en apprenant la vérité sur ses parents, et ses origines. De plus, elle est traquée par une bande de vampires, vraiment très remontés contre elle.

Ayant lu le résumé (chose très rare), je me doutais qui allait déclencher l’intrigue. Pas étonnée du tout, mais bon choix. Cependant, cette intrigue met du temps à arriver. Elle décide de pointer le bout de son nez au bout du premier tiers. Très long.

Maeve est très vulgaire dans son langage, mais étonnement, cela ne me dérange que très peu. Je trouve que ce langage colle bien au personnage principal, ainsi qu’aux situations.

Je n’ai vraiment pas aimé les amis de Maëve. Elliot est arrogant et égoïste. Brianne est idiote et égoïste elle aussi. La seule que j’ai vraiment appréciée, c’est Tara, alias Miss Parfaite. Quand aux autres personnages, on peut dire que j’ai haïs Marc, mais comme tout le monde je pense. Encore une fois, mon personnage préféré reste Lukas. Bad-boy inaccessible.

J’ai été très étonnée du dénouement. Je ne m’y attendais vraiment pas. Je m’étais préparée à une toute autre fin. Très étonnante. J’ai même versé ma petite larme. Pour le coup, j’ai trouvé Maëve égoïste. Néanmoins, je la comprend. Je suis restée sur ma faim, donc hâte de découvrir la suite.

Les Filles au Chocolat / Cœur Guimauve / Tome 2

Guimauve.png

Sans titre

Mon avis

L’histoire est racontée par Skye, et se passe juste après celle de Cherry. Paddy débarrasse le grenier pour pouvoir faire une chambre à sa fille. Avant de tout jeter, chacune des filles a le droit de prendre un objet qui lui plaît. Skye choisit la malle d’une certaine Clara, car son histoire d’amour l’a profondément émue. Depuis ce jour, les pensées de Clara font les rêves de Skye. Parallèlement, elle doit aider un camarade de sa classe à « draguer » une fille.

Dans ce tome, les héroïnes sont Skye (principale) et Summer. D’ailleurs, j’ai trouvé cette dernière très dure envers sa jumelle. Bien qu’on y fasse que quelques allusions Honey est toujours désagréable. J’ai hâte de lire son « tome » pour apprendre à mieux la connaître.

J’ai préféré ce tome au premier. Skye est vraiment un personnage que j’adore. C’est un livre doux, rapide à lire, qui fait du bien. Même si la fin était attendue, ce livre est réconfortant. Un vrai bonheur. Cependant, l’auteur arrive néanmoins à nous surprendre.

Même si cette série est dédiée pour le jeune public (9-12 ans), j’ai vraiment passé un agréable moment, et ai apprécié ma lecture. Je recommande vivement pour tous ceux qui ont besoin de s’évader, de ne penser à rien et d’être réconforté.

Library Jumpers – La Gardienne des Mensonges – Tome 2

Library jumpers.png

Sans titre

Mon avis

Après avoir arrêté Conemar, Gia se retrouve à Brandford avec sa nouvelle famille. Avec Nick, ils sont à la recherche des Chiavi pour contrer les plans machiavéliques de ceux qui veulent provoquer l’apocalypse.

Court résumé, mais je ne peux en dire plus, sinon je spoile tout. On retrouve Gia comme on l’a quittée dans le tome précédent. L’auteur fait quelques rappels, ce qui n’est pas négligeable quand on a peu de mémoire (comme moi). J’aurais aimé que l’auteur mette un arbre généalogique au début ou à la fin du livre. Parce que la généalogie de Gia et Nick m’est complètement sortie de la tête.

En ce qui concerne les personnages, je n’ai pas compris le comportement de Gia envers Arik tout au début. Elle n’est pas du tout démonstrative, et le repousse. On découvre Deirde, et je l’ai beaucoup aimée. Elle joue parfaitement bien le rôle de la sœur/amie. Même si on l’aperçoit 2-3 fois, Demos est hilarant. J’ai été contente de retrouver Faith qui m’a fait rire. Autant dans le premier tome j’avais adoré Arik et son côté bad boy, autant dans celui là, j’ai préféré Bastien. Et le nouveau personnage est détestable. Depuis le début j’ai envie de lui tirer les cheveux.

J’ai trouvé qu’il y avait un manque d’action. Elle n’arrive véritablement qu’à la fin du livre. Dommage. Le reste du temps, c’est l’histoire d’amour qui prend le dessus. Et quand je dis histoire d’amour, c’est bien le GROS triangle amoureux.

De plus, au bout d’un tiers de notre lecture, on imagine très bien la fin. Même si le dénouement de l’intrigue principale était inévitable, l’autre était incroyable. Non seulement il n’était pas attendu, mais bien trouvé par l’auteur. Il devait s’y trouver, et je n’aurais pas pu imaginer mieux. Donc je dis chapeau.

La plume de l’auteur est fluide, et se lit très bien. Ce qui a rendu toutes ces morts insupportables (triste).

The Curse / The Curse / Tome 1

the-curse-1

Série : The Curse

Titre : The Curse

Auteur : Marie Rutkoski

Éditeur : Lumen

Collection : /

Genre : Fantasy / Jeunesse

Parution : 16 février 2017

Pages : 456

Résumé:

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.


Mon avis

On va suivre Kestrel, la fille du plus célèbre général de Valorie. Alors qu’elle se promène sur le marché avec sa meilleure amie, elle arrive sur une vente aux enchère d’esclaves, par la foule. Ne pouvant s’en aller avant la fin des enchère, elle assiste malgré elle à la vente. Arrive un esclave rebelle, la jeune fille va enchérir pour l’acquérir, car il sait chanter. A la fin, elle devra choisir entre s’enrôler dans l’armée ou se marier. Que choisira-t-elle?

J’avoue ne pas avoir été totalement conquise par l’histoire. J’ai beaucoup aimé l’aspect historique. Une histoire de conquête, d’esclavage, de jeu et de stratégie. Mais aussi d’amour. Mais je vous arrête tout de suite si vous pensez que c’est encore une de ces histoires à l’eau de rose. Elle de gâche en rien l’histoire principale, et se met en arrière plan. L’auteur arrive a arranger d’une main de maître. Il y a vraiment du suspens jusqu’à la fin.

Les personnages sont tous intéressants. Je suis sous le charmes des personnages principaux Kestrel et Arin. On a plaisir à les suivre, chacun étant dans son élément. D’autres personnages m’ont agacée, comme Jess ou Irex. Bon d’accord, ce dernier je ne pouvais pas le voir en peinture ^^

J’ai eu beaucoup de mal a rentrer dans l’histoire. Pour moi, le début a été très long. J’ai remarqué aussi quelques longueurs dans le livre, me faisant le refermer, car je m’ennuyais. J’ai été déçue de quelques actions qu’avait effectué Kestrel.

Cela étant dit, j’ai quand même apprécié ma lecture. J’espère que le second tome remontera la série dans mon estime.

Notation

⭐⭐⭐⭐

BlackWood – Le Pensionnat de Nulle Part

 

couv10614922Titre : BlackWood Le Pensionnat de Nulle Part

Auteur : Lois Duncan

Éditeur : Hachette

Collection : BlackMoon

Genre : Jeunesse / Fantastique

Parution :  8 avril 2015

Pages : 271

 

Résumé:

A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.


Mon avis

Kit est inscrite dans un pensionnat ; Le pensionnat pour fille de Blackwood. En arrivant, le manoir lui fait une mauvaise impression. Elle va se lier d’amitié avec les autres pensionnaires. Peu à peu, des dons étranges se manifestent chez les filles. Kit est prête à tout pour découvrir la vérité.

Dans les premiers chapitres, on append  connaître les filles, surtout Kit, et l’atmosphère du pensionnat. Effectivement, l’auteur arrive à nous faire plonger dans le manoir de Blackwood. A un moment, on en apprend d’avantage sur le passé du manoir et des ses anciens propriétaires. A la fin, on apprend la vérité sur les anciennes pensionnaires, ainsi que sur le passé de la directrice.

On s’attache facilement aux personnages. Ils évoluent au fil de la lecture, de même que nos sentiments envers chacun. Pour ma part, j’ai été dans la tête de Kit. J’avais les mêmes réactions, pensais pareil qu’elle.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. Cependant, j’aurais préféré avoir un épilogue, ou quelques chapitres en plus, pour savoir ce qu’il en est. Toutefois, c’est un très bon roman, rapide et facile à lire. Je le conseille à tous, au moins par curiosité.

 

Notation

⭐⭐⭐⭐

La Passe-Miroir / Les Fiancés de l’Hiver / Tome 1

couv52429656.jpg

Série : La Passe-Miroir

Titre : Les Fiancés de l’Hiver

Auteur : Christelle Dabos

Éditeur : Gallimard

Collection : Grand Format Littérature

Genre : Fantasy / Jeunesse

Parution : 6 juin 2013

Pages : 528

Résumé: Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.


Mon avis

Après avoir beaucoup entendu parlé de ce livre, je m’y suis enfin mise.

J’avoue qu’au début, je n’étais pas très emballée. Le fait de marier de force de personnes, n’est pas forcement quelque chose que j’apprécie. Mais au fur et à mesure de l’histoire, je me suis attachée aux personnages. Quelques uns me hérissent le poil. J’apprécie énormément Archibald, et me suis attachée à Thorn. Même si elle est l’héroïne du livre, j’ai un peu de mal avec Ophélie.

L’auteur arrive à nous amener dans son univers. Elle arrive à nous communiquer toutes les émotions. Dès lors où j’ai fini ce livre, j’étais très mitigée. Certes, j’ai passé un bon moment, mais sans plus. J’ai été un peu déçue, car je ne m’attendais pas du tout à ça. Mais quelques jours après, je pensais toujours à cette histoire. Et là, je me suis dit que c’était quand même une super livre.

Vivement la suite.

Notation

⭐⭐⭐⭐