Contes des Royaumes / Poison / Tome 1

Poison

Sans titre.jpg

Mon avis

Il s’agit ici du conte de Blanche-Neige « revisité ». Comme dans le Disney (je n’ai pas lu le conte original des frères Grimm BOUH), l’héroïne a perdu sa mère. Elle vit au château avec son père et sa belle-mère. Son père doit quitter le château pour partir en guerre, et sa belle-mère gouverne. Cette dernière est jalouse de sa belle-fille car, comme le dit le miroir, elle est la plus belle du Royaume. Dès lors, elle fera tout pour se débarrasser d’elle.

Quelques différences à noter avec le Disney. Blanche-Neige connaissait les nains depuis le début, et ces derniers ont des noms différents. Petits clins d’œil à la sorcière de Hansel et Gretel ( frères Grimm), Cendrillon (Giambattista Basile), et Alladin. Ce dernier est complétement différent du Disney (je n’ai pas lu Alladin, ou la Lampe Merveilleuse des 1001 Nuits).

Le schéma narratif m’a gêné. Même si on a essentiellement le point de vue de la « méchante reine », l’auteur s’est permis de faire un chapitre sur le point de vue du chasseur, un autre sur celui d’un nain, et un autre sur celui du prince. C’est pas organisé. Sur 12 chapitres, 4 seulement sont « inédits ». Les 8 premiers sont l’histoire plus ou moins classique de Blanche-Neige.

L’héroïne ne me fait pas penser à la princesse Disney, mais à la Blanche-Neige de Once Upon A Time. Courageuse, aventurière, combative. Sauf à la fin, où elle est méprisante. Comme elle, les personnages changent constamment de profil et de personnalité. C’est décevant. Pour le coup j’ai préféré la « méchante reine », même si elle-même ne sait pas comment se comporter.

La fin est vraiment horrible. Pour moi, ça n’en est pas une. L’auteur nous laisse comme ça, comme si elle n’avait pas terminé son roman. En espérant avoir la suite dans le tome 2 , consacré à Cendrillon.

Un livre dont, malgré les critiques, j’attendais beaucoup. Malheureusement, j’ai été plus que déçue. Je lirai bien évidemment les deux autres tomes, car ils sont dans ma bibliothèque, et on m’a dit que le dernier tome était grandiose. Qu’on allait découvrir la suite de Poison dans Beauté. Le seul point positif, pour moi, dans ce premier tome, c’est la plume de l’auteur, et la description des décors.

Publicités